Considéré comme l’un des plus beaux palais de la ville, Dar Bach Hamba est une demeure bourgeoise dont  l’histoire demeure mystérieuse.

L’examen minutieux des éléments architecturaux, sujets à des changements répétés au cours de l’histoire, ne permet pas non plus de savoir avec précision comment a été bati, au fil du temps, ce palais de deux étages dont les terrasses dominent la médina de Tunis.

On croit savoir que l’édifice aurait été construit au XVIIe siècle.

Le palais abrite aujourd’hui le siège de la Fondation Orestiadi et accueille également une exposition permanente de costumes et de terres cuites provenant de tout le bassin méditerranéen. Le parcours de l’exposition permanente qui occupe une partie du bâtiment est inspiré du modèle adopté par le « Museo delle Trame Mediterranee », dont le siège est à Gibellina en Sicile, et où, à travers la confrontation entre les objets de provenance diverses, on met en évidence les traits communs entre les cultures et les peuples du bassin méditerranéen.

Le palais accueille également plusieurs initiatives dans le domaine des arts appliqués et des arts visuels.